Inès Reg : obtient justice, confession sur ce fait inédit !

Suite aux harcèlements dont elle a été sujette, Inès Reg obtient finalement un gain de cause. L’accusée écope de deux ans de prison et des dédommagements conséquents.

© Source : Instagram

Voir Ne plus voir la table des matières

L’humoriste Inès Reg a récemment reçu des messages inconvenants, voire menaçants de la part d’une fan. Et elle n’a pas été la seule. Anaïs Camizuli a également vécu la même situation qu’elle. Les deux ont été victimes d’un stress aigu. Heureusement, la suspecte a rapidement été mise hors d’état de nuire.

La version de l’histoire selon Inès Reg

L’histoire remonte en 2019, où la fameuse fan a fait son apparition après un spectacle donné par Inès Reg. Elle a commencé par lui donner des fleurs et quelques paquets de chocolat. Ce qui n’a rien de mal, puisque c’étaient des cadeaux tout à fait normaux venant des admirateurs.

Après quelques semaines, le comportement de l’admiratrice a commencé à inquiéter Inès Reg. Elle la soupçonne d’avoir des pensées malveillantes. Elle essaie de prendre des mesures pour l’éloigner, sans résultat. Une fois, l’artiste a dû attendre le petit matin, juste pour éviter l’envahissante fan.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ines Reg (@inesregmec)

Publicité

Troublée, Inès Reg commence à consulter un médecin. Et les diagnostics ne sont pas très encourageants. La candidate de Pékin Express serait victime d’hypervigilance, de stress aigu et de troubles du sommeil avec insomnie. Une situation qui ne lui plaît pas du tout, puisqu’elle est incapable de continuer à travailler.

L’accusée ne s’est pas contentée d’approcher Inès Reg lors de ses spectacles. Selon l’humoriste, elle aurait également rôdé autour de sa maison. On dirait qu’elle était plus que déterminée à devenir une des proches de l’artiste. Heureusement que la justice marseillaise a rapidement fait son travail.

Et le cas d’Anaïs Camizuli ?

Outre Inès Reg, l’admiratrice a également essayé d’approcher une autre célébrité. Il s’agit de la star des réseaux sociaux, Anaïs Camizuli. Et elle ne s’y est pas prise de main morte. D’après les rumeurs, elle aurait presque tout essayé.

Le cas d’Anaïs Camizuli a été un peu plus grave que celui d’Inès Reg. La harceleuse a essayé d’approcher la fille de la gagnante de Secret Story 7. Un fait qui a peut-être contribué à son accusation.

Publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ines Reg (@inesregmec)

Personne ne sait encore ce que cette admiratrice reproche à Inès Reg ni à Anaïs Camizuli. Ce qui est important, c’est qu’elle est maintenant hors d’état de nuire. Les sanctions parlent de deux ans d’incarcération, dont la première partie consiste en un emprisonnement ferme.

L’admiratrice, âgée de 30 ans, est maintenant munie d’un bracelet électronique. Ainsi, elle ne peut plus s’approcher d’Inès Reg, d’Anaïs Camizuli et de leurs familles respectives. Son identité n’a pas encore été révélée au grand public. Mais l’avenir réserve bien des surprises.

Des déclarations venant de l’harceleuse d’Inès Reg

Interrogée par les enquêteurs, la puéricultrice se défend en disant que c’est peut-être un complot venant d’Inès Reg et d’Anaïs Camizuli. Selon ses dires : « C’est étrange que ces deux affaires remontent en même temps, ça ressemble à un complot ». Mais les faits vont jouer contre l’accusée.

Publicité

La fan a déjà eu d’autres affaires de harcèlement. En effet, elle n’est pas la seule victime de ses actes malintentionnés. Elle aurait déjà harcelé son ancienne psychologue. Ce qui lui a valu un casier judiciaire entaché. En tout cas, tout porte à croire qu’Inès Reg peut maintenant se reposer tranquillement.

Vous êtes ici : Accueil » People » Inès Reg : obtient justice, confession sur ce fait inédit !